La cire à bijoux

Le corps de bague est créé par l’intermédiaire du principe de fonte à la cire perdue.

Impression d’une cire à bijoux

L'impression tri-dimensionnelle permet de produire un objet réel : après avoir dessiné le bijou à l’écran grâce au logiciel de modélisation 3D, le concepteur envoie le fichier 3D obtenu vers une imprimante spécifique (tri-dimensionnelle) qui le découpe en tranches et solidifie la cire couche par couche pour obtenir la pièce finale. C'est l'empilement de toutes ces couches qui créé un volume. Cela permet de réaliser des formes plus complexes que par l’utilisation des procédés classiques de conception en cire.

En séchant, on obtiendra une maquette en cire de la taille réelle du bijou à produire. Une fois les cires prêtes, elles sont vérifiées puis retouchées afin que l’abre de cire puisse être assemblé. Il servira de support pour les bijoux en cire afin qu’ils puissent être exploités.

Spécificités de la cire et impression 3D

La cire a un point de fusion supérieur à 100°C, ce qui permet de nombreuses possibilités jusqu’alors impossibles avec les différents plastiques utilisés auparavant. On obtient avec ce procédé une surface lisse et des détails très fins avec des couches de 25 microns d’épaisseur qui sont parfaitement adaptés à la réalisation de bijoux dont la taille et les formes sont souvent très complexes.

L’impression 3D dans d’autres industries

On utilise également le système d’impression 3D dans de nombreuses industries : appareils et instruments médicaux, figurines, pièces mécaniques, toutes pièces réalisables à partir de fonderie… C’est une technologie qui prend de plus en plus d’ampleur et qui permet de révolutionner la réalisation d’objets comprenant de nombreux détails.