Traitements du diamant

L’appellation “diamant synthétique” ou encore “diamant traité” désigne un diamant ayant reçu un traitement visant à modifier sa couleur ou sa pureté.
Chez Edendiam, nous avons fait le choix de ne pas utiliser de diamant traités dans nos bijoux, tous les diamants proposés sur le site sont 100% naturels.
Pour information, voici les différents types de traitements qui existent pour les diamants.

Les traitements en vue d'améliorer la pureté

Le forage au laser ou “laser drill”

Ce traitement est effectué sur des diamant contenant des inclusions pénalisantes assez grandes. Méthode : Lorsqu’une inclusion noirâtre ne touche pas la surface d’un diamant, l’utilisation du laser peut améliorer sa pureté. On fore alors un trou partant de l’inclusion pour remonter à la surface et on injecte de l’acide dans la cavité afin de dissoudre l’inclusion gênante.

Durabilité : Traitement permanent. Le repérer : La majorité des forages se fait perpendiculairement à la table. Il faut donc examiner la pierre de profil. Ainsi, des inclusions en forme de petits canaux blanchâtres terminés par une boule (reste de l’inclusion initiale) sont décelables à la loupe. Les nouveaux traitements au laser permettent de faire des canaux non droits. Ceux-ci ressemblent plus à des fractures naturelles. Notification du traitement : obligatoire avec ou sans certificat.

Colmatage d’une fracture ou “fractures filled”

Méthode : Les fractures émergentes peuvent être comblée avec une substance ayant un indice de réfraction proche de celui du diamant. Ainsi traitées, ces fractures apparaissent “invisibles”. Durabilité : Traitement non permanent. Des facteurs extérieurs peuvent endommager le remplissage :
Une exposition prolongée au soleil rend le remplissage plus sombre.
Lors d’une réparation d’un bijou serti d’une pierre colmatée, la substance de remplissage peut fondre.
Un ou plusieurs chocs répétés peuvent fendre ou casser la substance de remplissage.
La substance est dissoute lors d’un nettoyage à l’acide.
Un bain prolongé dans l’ultrason peut faire sauter le colmatage.

Le repérer : un « flash » bleu mauve est décelable lors de l’analyse de la pierre, presque parallèlement à la fracture colmatée. La substance de remplissage emprisonne parfois de petites bulles d’air. Notification du traitement : obligatoire avec ou sans certificat.

Traitements en vue d'améliorer la couleur

Traitement de la couleur par couche “surface coating”

Méthode : La couleur du diamant est modifiée en surface colorant simplement celle-ci. Cette méthode est frauduleuse, de nos jours on observe de plus en plus de diamant recouverts d’un très fin film métallique, de composition variée (Al, Au, Si, Fe...) qui donne une couleur vive et homogène à la pierre. Durabilité : Traitement non permanent. Le simple fait de porter cette pierre détruira la coloration. Le repérer : Visible à l’oeil nu pour quelqu’un d’averti. Notification du traitement : Type de traitement interdit.

Traitement de la couleur par radioactivité

Méthode : Ce traitement date du début du 20ème siècle et a été amélioré par la suite. Le diamant est irradié dans un réacteur nucléaire par des neutrons rapides, des rayons gamma et des électrons de haute énergie. Le diamant ainsi traité en ressort vert à bleu. Ensuite, on traite la pierre thermiquement, ce qui a comme conséquence de changer encore la couleur vers le jaune, l’orange, le bleu, le violet. Durabilité : Ce traitement est permanent, cependant, au contact de la chaleur la couleur de la pierre traitée peut changer faiblement. Le repérer : Non identifiable de manière certaine sans un laboratoire. Cependant, la détection d’un aspect fluorescent de la couleur peut être un indice de ce type de traitement. Notification du traitement : obligatoire avec ou sans certificat.
Traitement HPHT ou Haute Pression Haute Température

Méthode : Les diamant brunâtres à jaunâtres doivent leur couleur à une erreur dans leur structure cristallographique. Le traitement haute pression haute température (HPHT) consiste à mettre le diamant dans les conditions les plus proches de celles de sa formation afin de parfaire cette structure cristallographique. Les pierres sont chauffées à plus de 1500°C à une pression de plus de 50.000 atm. Durabilité : Traitement permanent.Le repérer : La détection de ce type de traitement est impossible même avec un laboratoire de gemmologie. Il faut avoir recours à des laboratoires de pointe qui feront des analyses dans le spectre infrarouge et ultraviolet. Cependant, certains indices peuvent montrer que la pierre a bien été traitée: Présence de petites inclusions de graphites dans les fractures. Tensions dans la pierre visibles au microscope
Image de croix sous lampe polarisée. Notification du traitement : Déclaration obligatoire avec ou sans certificat.